Architecte d'intérieur de formation, De Gieter qui signe Degui le court récit que je vais vous présenter ci-dessous est encore en rodage lorsqu'il livre ses premières histoires pour Spirou avant de tenter également sa chance chez Tintin.

Pony, Tôôôt et Puyt et ici Placide qui vivra seulement deux courts récits pour l'hebdomadaire du blondinet à houpette ont précédé Papyrus avec qui De Gieter va enfin connaître le succès.

Ce Placide n'est pas le tonton de Benoît Brisefer mais un petit laveur de vitres qui se trouve mêlé à une histoire d'espionnage. On est clairement dans la seule recherche de l'amusement avec une intrigue plus rocambolesque que plausible.

Il reviendra la même année pour une seconde et dernière histoire en quatre planches avant de disparaître définitivement.

Tintin n° 954 du 2 février 1967.

placide

placide1

placide1_001